AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LA LISTE DES TOTEMS A ÉTÉ COMPLÉTÉE - n'hésitez pas à aller voir.
LE PREMIER TOPIC COMMUN A ÉTÉ POSTÉ, vous trouverez toutes les informations relatives à l'intérieur du sujet.

Partagez | 
 

 through my ribs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
c'est ce dont il était la proie, les remous dégradants qu'entraînait le sillage de ses rêves, qui l'ont rendu sourd.
ANIMAL TOTEM : grenouille.
RÔLE : conteur.
AGE : vingt piges.


PSEUDO : pauline.
CREDITS : shiya.
Messages : 112


→ OVER THE RAINBOW
LES AMIS DE MES AMIS SONT..:
RP ?: DISPONIBLE

MessageSujet: through my ribs.   Mer 13 Fév - 21:28


CREDIT@tumblr
kele halian
A HYPNOTIC VOYAGE TO THE SPIRITS OF LUST.

âge - vingt ans. date de naissance - 5 novembre 1992. origines - descendant. rôle dans la communauté - conteur. statut civil - imbécile patenté.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
pour toi, andesquacaon, c'est quoi ? c'est bien, tu aimes ? ou tu voudrais partir ? - Andesquacaon est ineffable. Ce n'est pas l'apogée du sublime, le paradis terrestre, un hybride transcendantal, walhalla édénique ou nirvana orgasmique, non – juste ineffable. Kele n'a pas besoin de réfléchir. Il est forgé d'ici et ne pense jamais à l'ailleurs. Il chérit le bruit audible de ses pas sur le sol, la souplesse des arbres lorsqu'ils ploient à la pluie, l'infime et exquise légèreté de cette existence commune, fusionnelle, naturelle. Kele est peut-être un con, une grande gueule, un cœur d'artichaut et un foutu mythomane, mais ici, c'est lui, c'est ses tripes, et surtout c'est son âme. Les légendes ont dessiné son être et les traditions esquissent encore son futur ; il n'y a pas à partir, il n'y a pas à fuir, il n'y a pas s'interroger : l'autre côté ne l'a jamais intéressé, et le monde n'est qu'Andesquacaon. Lorsque les autres, les choisis, racontent parfois le passé, et ouvrent une fenêtre dans l'illusion étrange d'une terre nouvelle, Kele écoute comme on découvre un conte, comme on oublie un mythe ; alors que les mythes murmurés par lui font sa réalité.

~ jeune moineau.
l'effronterie, peut-être même l'éternelle jeunesse de l'effronterie, la verve indécente du gamin insolent, et puis peut-être aussi, parce que l'oiseau c'est l'âme, la reconnaissance de cette grande qualité spirituelle de Kele : flirter avec l'esprit, séduire l'imagination, frôler le fantasme, à force de mots et d'ardeur. À trop se frotter à la liberté d'Andesquacaon, Kele s'est pris d'amour pour l'envol ; peut-être qu'il vit trop vite, rit trop fort, exagère, invente, s'enflamme, s'apaise, agace ou cajole, mais du moins il voltige sur les ailes grisantes de l'irrévérence. Il y a aussi la petitesse, l'inachèvement propre à la juvénilité : Kele de branches en branches jusqu'à, un jour, peut-être, l'âge de la raison. Pas tout de suite.

~ grenouille.
le talent de kele, c'est sans doute ça. D'être le miroir des possibles. De savoir dire la beauté lorsqu'elle ne se découvre pas d'elle-même, d'un simple rythme verbal, la langue sur le palais, les syllabes allongées, dire la beauté nue, puisque la vérité est souvent laide. Kele aime bien fermer les yeux sur ce qui le dérange, attacher sa rétine aux ombres, aux lumières, aux détails, aux ivresses ; kele est encore un gosse, un peu égoïste, un peu fanfaron, un peu lâche ; pour l'instant, il avance dans le noir, il ne sait pas tout, il ne guide personne, il ne se guide pas lui-même : et la grenouille peut l'aider à transformer l'atout enfantin en don altruiste, le réflexe viscéral en puissante sensibilité.


~ mise en situation obligatoire.
Nanaka est là, elle t'attend. alors que tu rentres dans sa tente, seul logement encore sur le sol, elle te détaille, et tu t'attends à voir son sourire édenté très prochainement. les volutes et les effluves qui te prennent aux narines et te piquent le nez se mélangent, donnant une odeur finale qui est à la fois enivrante et entêtante. elle ne dit rien, nanaka, elle te tend seulement les mains, de façon à t'inviter à t'asseoir face à elle. alors tu t'exécutes. vivement, ses mains viennent saisir les tiennes, et elle te dit d'inspirer, fort, longuement, pour t'imprégner de l'odeur. alors, les volutes et arabesques de fumée rentrés en toi, tu sens une drôle de sensation t'envahir.

« deep in liquid
turquoise slivers
of dilute light

in the shallows
agile minnows
flicker gilt:

eels twirl
in wily spirals
on elusive tails:

down where sound
comes blunt and wan
like the bronze tone
of a sunken gong. »

(aquatic nocturne – plath)

Je m'y attends un peu et pourtant je ne sens pas immédiatement le mouvement des volutes lorsqu'elles entrent dans ma bouche et rejoignent mon ventre. La trachée, les poumons, entre les côtes et contre le cœur, jusqu'aux entrailles qui finalement me brûlent ; l'ondulation comme un serpent se délasse et se développe sous ma chair, comme un serpent véloce, un serpent silencieux, un serpent en cercle soudain, Ouroboros qui est l'origine du monde au creux de moi comme une renaissance ; j'ai les yeux très grands ouverts, je sens violemment la largeur de ma pupille, le gouffre fulgurant jusqu'à ma rétine qui aspire la lumière, mais je ne vois qu'à l'intérieur.

À l'intérieur, il fait jour, et les éclats sont écarlates ; j'entends la vie dans mon corps comme un intrus, le murmure insistant surtout de ce corps astral, immaculé, éclatant, mon cœur, son cri un peu humide alors qu'il s'accélère, et pompe, pompe sensuel les rivières nocturnes d'une sève vitale ; je suis fait d'écorce. Je crois que je suis devenu bois, et tronc, et branches, ouvert à la cime en position d'adoration, bras immenses sous la voûte d'un ciel invisible ; je me sens souple et solide, fragile et immuable. Je peux pas vraiment être sûr, je suis toujours coincé en moi, par le biais étrange, sublime d'un narcissisme total, piégeur, la fascination éternelle de mes viscères : et mes viscères sont belles. Les organes comme le travail d'une main féminine apparaissent tissés de couleurs, chatoyants, chamarrés, l'intensité visuelle d'un totem nouveau sans doute, d'un symbole réapparu ; les muscles de loin en loin vivent et respirent comme le chemin mouvant d'un univers tout-puissant. Je crois que je suis un labyrinthe. Les éléments sont lointains. Je suis prisonnier mais je suis inatteignable. Le serpent de la fumée a enveloppé, enlacé mon cœur lunaire, apaisé sa danse, caressé ses nervures ; désormais il est opalescent, lisse, lent, mû par l'immortelle jeunesse de sa résurrection.

J'attends. Je sais pas ce que j'attends. Je reste là au creux de moi et dans le faisceau cardiaque, j'ai le clapotis des rivières lové au tympan, il règne dans les nuances un froid terrible. Je vois les parois de ma cage, de longues vagues sombres, de lourdes langues noires qui dessinent mon enveloppe et retiennent mes mouvements, enferment ma fuite. Je me sentais bien. Je me sens menacé maintenant. Je sens que le corps ne s'ouvrira pas, que le cœur ne changera plus, que la lumière va s'éteindre ; je n'ai plus le besoin hypnotique de fixer les secrets, de caresser la tapisserie de mes tripes, de suivre le torrent sanguin, de chanter au rythme sensuel de la vie qui à l'intérieur naît, ou s'éteint, ou revient, je ne sais plus, je ne connais que l'angoisse, la claustrophobie de mon immersion – j'ai vu mon âme et je ne peux pas clore les paupières.

La panique monte sans attendre, sans prévenir, sans surprise néanmoins. Elle tire sur les cloisons de la gorge que je devine, et écarte à la fois les valves de la mienne, miroir de mon miroir, miroir de mon nouveau désarroi, de ma terrible détresse ; et avec l'effroi viennent les ténèbres, le déclin du cœur, le règne du silence ; ici, à l'intérieur, je n'entends maintenant que mon souffle, ce souffle qui s'accélère, qui s'écoute, qui se terrorise ; j'ouvre grand mes pupilles assoiffées, atterrées, sans plus trouver la beauté des organes, des rivières, des chemins, du monde scarifié, sacrifié, du monde disparu ; je crie. Je suis sourd. Je crois que je crie. Je frappe à la paroi, à la chair qui m'étouffe et qui me retient ; je veux sortir de moi avant de m'y perdre à jamais. Soudain, je sais même plus. Si c'est moi, si c'est un autre, si c'est simplement le néant autour de moi, sans sol, sans vie, sans bruit ; yeux fermés ou yeux ouverts, je ne vois que les limbes encres du chaos. Je meurs de froid.

Il y a un long moment, un long moment de perdition et de détresse dans le noir. Un long moment de silence, et de cécité, et d'abîme, avant que ne reviennent lentement l'auréole du feu, le crépitement du bois, et les mains de nanaka autour des miennes. Une vie toute entière sans doute, et l'acmé de l'épouvante ; lorsque je suis sorti de moi, l'odeur atroce s'est évaporée, et je n'ai pas senti le serpent des volutes disparaître.



pseudo/prénom - pauline. âge - 20 piges. avis/autre - j'vais faire court : j'trouve ça Superbe.


Dernière édition par Kele Halian le Lun 18 Fév - 0:10, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
‟ স্বপ্ন „

ANIMAL TOTEM : L’ARAIGNÉE.
RÔLE : (Monsieur rêve) - conteur/parolier de la communauté, aide à la mini-librairie.
AGE : VINGT-DEUX ANS.


PSEUDO : KIDD/Faustine.
CREDITS : KIDD.
Messages : 296


→ OVER THE RAINBOW
LES AMIS DE MES AMIS SONT..:
RP ?: DISPONIBLE

MessageSujet: Re: through my ribs.   Mer 13 Fév - 21:31

rah, ce sera donc ezra, alors ? couette excellent choix, j'aime j'aime j'aime, il est tellement beau ce type - je ne l'ai jamais vu jouer, donc bon. hehe
conteur en plus, j'adore l'idée. ça, ça veut dire un lien obligatoire avec iye, qui s'improvise conteur, lui aussi. par contre, pour ton totem, je suis désolée, mais ce ne sera pas possible : il faudrait te référé à la liste des totems étant déjà pris, tu y verras que juliette/lulu utilise déjà le coyote, donc ce sera bien de changer ça. pouic mais si jamais tu as besoin d'aide, n'hésite pas à m'envoyer un mp, on verra ça ensemble. :T:
en tous cas, j'ai franchement hâte de voir ce que tu vas faire d'ezra, ce qui se cache derrière ton si joli pseudo, notamment le premier prénom, qui est parfait. :T:
très bienvenue à toi. misha

_________________
“I think I need to find a bigger place
'Cos when you have more than you think
You need more space

Society, you're a crazy breed
I hope you're not lonely without me
Society, crazy and deep
I hope you're not lonely without me”
Society, Eddie Vedder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
c'est ce dont il était la proie, les remous dégradants qu'entraînait le sillage de ses rêves, qui l'ont rendu sourd.
ANIMAL TOTEM : grenouille.
RÔLE : conteur.
AGE : vingt piges.


PSEUDO : pauline.
CREDITS : shiya.
Messages : 112


→ OVER THE RAINBOW
LES AMIS DE MES AMIS SONT..:
RP ?: DISPONIBLE

MessageSujet: Re: through my ribs.   Mer 13 Fév - 21:37

Ah mince, j'ai pas localisé la liste des totems déjà pris! J'avais hésité entre deux ou trois autres, donc aucun problème, j'vais changer ça direct.

(Eh ouais, ma cervelle s'était déjà faite à Ezra, finalement couette)


Merci beaucoup en tout cas I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

il nous suffira de la route, et du jour qui se lève. pour donner lumière à nos nuits, et l'univers aux infinis.

ANIMAL TOTEM : LE DAUPHIN.
RÔLE : DRESSEUSE DE CHEVAUX.
AGE : DIX-HUIT ANS.


AVATAR : BRYN DROHAN.
PSEUDO : BURNINGSKIES/Marine.
CREDITS : KIDD.
Messages : 93


→ OVER THE RAINBOW
LES AMIS DE MES AMIS SONT..:
RP ?: DISPONIBLE

MessageSujet: Re: through my ribs.   Mer 13 Fév - 21:40

c'est vrai qu'il est pas mal, ce Ezra. I love you bienvenue par ici, j'aime le rôle choisi et j'ai hâte d'en lire plus. couette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
আলোকিত তারকা


ANIMAL TOTEM : COYOTE
RÔLE : FÉE CLOCHETTE
AGE : SEVENTEEN


AVATAR : AMY.
PSEUDO : BUCKSHOT/Juliette
CREDITS : KIDD
Messages : 59


→ OVER THE RAINBOW
LES AMIS DE MES AMIS SONT..:
RP ?: DISPONIBLE

MessageSujet: Re: through my ribs.   Mer 13 Fév - 21:46

ezra est trop parfait couette la grenouille, je trouve ça trop mignon comme animal totem. et puis, ça me donne envie d'en savoir plus sur le personnage, surtout si tu pensais prendre le coyote à la base. en tout cas, bienvenue ici I love you

_________________
Crazy on you
"How do you know I'm mad?" said Alice.
"You must be," said the Cat, "or you wouldn't have come here."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
c'est ce dont il était la proie, les remous dégradants qu'entraînait le sillage de ses rêves, qui l'ont rendu sourd.
ANIMAL TOTEM : grenouille.
RÔLE : conteur.
AGE : vingt piges.


PSEUDO : pauline.
CREDITS : shiya.
Messages : 112


→ OVER THE RAINBOW
LES AMIS DE MES AMIS SONT..:
RP ?: DISPONIBLE

MessageSujet: Re: through my ribs.   Mer 13 Fév - 21:59

Merci à vous deux, vous êtes adorables pour la grenouille, pas sûr que ça l'aide à draguer, mais j'trouve ça mignon aussi.
(Et puis, Bryn, quelle splendeur à tâches de rousseur couette)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
c'est ce dont il était la proie, les remous dégradants qu'entraînait le sillage de ses rêves, qui l'ont rendu sourd.
ANIMAL TOTEM : grenouille.
RÔLE : conteur.
AGE : vingt piges.


PSEUDO : pauline.
CREDITS : shiya.
Messages : 112


→ OVER THE RAINBOW
LES AMIS DE MES AMIS SONT..:
RP ?: DISPONIBLE

MessageSujet: Re: through my ribs.   Jeu 14 Fév - 16:53

voilà, c'est terminé I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
আলোকিত তারকা


ANIMAL TOTEM : COYOTE
RÔLE : FÉE CLOCHETTE
AGE : SEVENTEEN


AVATAR : AMY.
PSEUDO : BUCKSHOT/Juliette
CREDITS : KIDD
Messages : 59


→ OVER THE RAINBOW
LES AMIS DE MES AMIS SONT..:
RP ?: DISPONIBLE

MessageSujet: Re: through my ribs.   Jeu 14 Fév - 18:21

je l'imagine bien, ton imbécile patenté, au coin du feu, à raconter des histoires.
la façon dont tu décris andesquacaon, pour lui, c'est beau. le totem lui va si bien, j'aime énormément le fait qu'il convient à ce qu'il est aujourd'hui mais qu'il pourrait vraiment l'aider à devenir plus grand.
et son délire. tes mots m'ont entraînée avec eux. ils sont beaux. misha
il y a ça, que j'ai particulièrement aimé :

Citation :
Andesquacaon est ineffable. Ce n'est pas l'apogée du sublime, le paradis terrestre, un hybride transcendantal, walhalla édénique ou nirvana orgasmique, non – juste ineffable.

Kele aime bien fermer les yeux sur ce qui le dérange, attacher sa rétine aux ombres, aux lumières, aux détails, aux ivresses ; kele est encore un gosse, un peu égoïste, un peu fanfaron, un peu lâche ; pour l'instant, il avance dans le noir, il ne sait pas tout, il ne guide personne, il ne se guide pas lui-même : et la grenouille peut l'aider à transformer l'atout enfantin en don altruiste, le réflexe viscéral en puissante sensibilité.

Il y a un long moment, un long moment de perdition et de détresse dans le noir. Un long moment de silence, et de cécité, et d'abîme, avant que ne revienne lentement l'auréole du feu, le crépitement du bois, et les mains de nanaka autour des miennes. Une vie toute entière sans doute, et l'acmé de l'épouvante ; lorsque je suis sorti de moi, l'odeur atroce s'est évaporée, et je n'ai pas senti le serpent des volutes disparaître.

je te valide avec grand plaisir. bon jeu I love you

_________________
Crazy on you
"How do you know I'm mad?" said Alice.
"You must be," said the Cat, "or you wouldn't have come here."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
c'est ce dont il était la proie, les remous dégradants qu'entraînait le sillage de ses rêves, qui l'ont rendu sourd.
ANIMAL TOTEM : grenouille.
RÔLE : conteur.
AGE : vingt piges.


PSEUDO : pauline.
CREDITS : shiya.
Messages : 112


→ OVER THE RAINBOW
LES AMIS DE MES AMIS SONT..:
RP ?: DISPONIBLE

MessageSujet: Re: through my ribs.   Jeu 14 Fév - 18:31

Merci beaucoup I love you j'suis très contente qu'il te plaise (et les détails de la fiche avec). T'es trop gentille de prendre la peine de citer des passages. J'ai hâte de voir ce que t'écris sur Lulu et ce que tu fais du Coyote, elle a l'air parfaite couette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: through my ribs.   

Revenir en haut Aller en bas
 

through my ribs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 078 - Spare ribs style chinois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUCKWOODGENIE :: GESTION DU PERSONNAGE :: LES ENFANTS DE LA NATURE :: LES MEMBRES ACCEPTES-